Le PODD et moi (un peu nous quand même)

Non, je n’ai pas abandonné le blog (si comme d’autres vous vous le demandiez). J’ai juste 22 brouillons que je n’arrive pas à faire aboutir faute de temps mais aussi parce que mes intérêts shiftent comme le temps en ce moment. Et puis je suis perfectionniste mais ce post-là et le PODD ça fait partie de ma thérapie anti-perfectionnisme.

Ah oui, sinon Choupinette a commencé l’épilepsie, je dis ça au passage, un peu comme l’équicie, mais en pas pareil. On a fait le petit séjour de la rentrée à l’hôpital, l’EEG etc. On est reparti avec le traitement de fond et tout le reste. Bref ne vous montez pas des films hein, c’était pas « le grand mal », « juste » une petite crise, la première. On s’y attendait même si on gardait un petit espoir que peut-être l’épilepsie ça serait LA case du Syndrome d’Angelman que Choupinette ne cocherait pas… Raté. Et comme ca me stresse pas mal je préfère parler d’autre chose.

Parlons PODD, parce que la CAA (si là tu ne sais pas ce que c’est vraiment, vraiment, c’est que tu n’y mets pas du tien 😉 c’est une vraie obsession même si je n’ai pas trop le temps d’en parler sur le blog.

Il y a quelques semaines, je me suis dit : bon aller, je passe par dessus mes blocages et de mes énervements, je fais un PODD. Tant pis si il n’est pas parfait… et que ça m’énerve, vu que tout m’énerve depuis que je suis née, ça n’est plus un critère depuis longtemps ! Et puis mon « dada » du moment en plus de trouver une CAA adaptée à nous, c’est la formation à la CAA et l’évaluation de la CAA. Et j’en fais « profiter » pas mal les gens autour de moi…

Mais t’avais dit que tu parlais PODD. Ah oui, enfin, surtout je parle du PODD. PODD je parle mais juste un peu (désolée si t’es largué, c’est que tu ne fais pas partie des initiés ;-)) mais tu peux quand même continuer.

Le PODD et moi : la fabrication

J’ai choisi le PODD « du milieu » à 20 pictogrammes sur une page. Si tu ne sais pas ce que c’est un PODD alors faut aller voir là : http://www.caapables.fr/le-podd/ ou chez WeSpeakPodd.

J’avoue que le pire pour moi dans le PODD c’est BM, pas le PODD en soit. Un jour j’ai dit à une orthophoniste

C’est le logiciel le plus pourri que j’ai jamais vu depuis longtemps, on dirait qu’il a été conçu dans les années 90… et qu’il n’a pas évolué depuis.

Elle a trouvé que j’exagérais un peu…

A peine.

Là où je me sens moins seule dans cette opinion c’est que quand j’ai fais un cours dernièrement en neuropsycho, au moins deux étudiantes étaient d’accord avec moi. Ouf, on est au moins 3, ça commence à faire du poids 😉

En fait j’utilise plein de logiciels différents et j’ai un mari qui fait de l’interaction homme-machine. Utiliser des trucs mal fichus en termes d’IHM c’est juste super énervant, c’est comme de te dire d’éplucher tes patates avec un couteau à beurre quand tu sais qu’il y a un économe dans le tiroir…

J’ai fait un énorme effort. Enfin, j’ai surtout trouvé une solution pour adapter mes grilles PODD autrement que sur BM : j’exporte les grilles par défaut en pdf et puis je les ouvre avec Illust. de mon coeur, le logiciel qui a révolutionné ma manière de dessiner sur ordinateur il y a 15 ans, et je change les grilles sous Illust..

Bon ok, ma vie avec BM est rendue plus compliquée par le fait que je suis sous McOS, que j’ai vraiment du mal avec Win. et que pour utiliser BM il a fallu installer un Win sur un Macbook et que du coup les raccourcis claviers etc ne sont pas les mêmes. Et puis pour en remettre une couche, on n’a que des claviers Qwerty chez nous (== les claviers anglais parce qu’il sont tellement plus confortables quand tu fais de la programmation…) et du coup faire les accents sous Win. avec un clavier Qwerty ben vas-y c’est la croix et la bannière.

Bref, j’ai exporté en pdf mes feuilles de BM. En espérant bêtement (enfin, j’avais un petit espoir), non pas qu’il m’exporterait un beau pdf en vectoriel (vu que les images utilisées par BM ne sont pas vectorielles). Si tu ne sais pas ce que c’est une image vectorielle, cherche sur le Web stp ou appelle moi entre 5 et 6 pour que je t’explique. Donc déjà exporter 120 pages en pdf, z’y va, c’est le fun, t’es trop content. BM ne te permet pas de tout exporter d’un coup ou alors je suis trop con, je n’ai pas trouvé, t’es bienvenu(e) de me dire comment on fait si toi tu sais : je l’ai fait page par page en m’énervant sur le raccourci clavier pour passer d’une page à l’autre… Et sur les paramètres d’impression ben oui, faut remettre des trucs à chaque fois, pas moyen de mémoriser. Trop contente moi qui suis habituée aux logiciels bien conçus…

Mais voilà ce que me fait l’export des feuilles BM en pdf :

Un pdf exporté depuis BM ouvert dans Illustrator, résultat visuel du « select all » (sélectionner tout ? j’ai les commandes en anglais dsl)

Quand j’ai vu ça, je me suis dit : les enfoirés. Si tu ne comprends pas l’horreur de cette image pour quelqu’un qui a l’habitude du format vectoriel, je t’explique vite fait : les carrés bleus que tu vois c’est le découpage du pdf en images qui ne te permet pas de récupérer la grille. Merci les gars (ou alors c’est le soft d’export en pdf qui s’amuse à tout découper en carrés qui tombe au milieu des images ?). Bref, je ne sais pas mais du coup c’est pas le fun, vraiment pas.

Mais bon au moins avec Illust. j’épluchais les patates avec le couteau à beurre de chez moi, ça change tout : ça ralenti le rythme cardiaque, tu te sens plus zen.

J’ai collé des carrés blancs et mes images et textes par dessus et voilà. Oui j’avoue, sans honte : c’est plus rapide pour moi de faire ça que de personnaliser les grilles dans BM : parce que j’ai mes images en un glissé- déplacé et j’ai TOUS mes raccourcis clavier y compris ceux pour les accents.

J’ai fait une personnalisation très basique dans un premier temps : je voulais tenir un PODD fait par moi-même dans mes mains. Oui, je suis très égocentrique, heu non en fait c’était plutôt pour apprendre à le connaître (je suis tellement égocentrique que même quand je ne le suis pas, je pense que le suis, tu me suis ?). Et en espérant l’utiliser avec Choupinette aussi quand même.

Je l’ai imprimé depuis mon MacBook Pro chéri à moi avec Preview (Aperçu si t’es pas en anglais sur ton Mac) que j’aime tant et qui me permet d’imprimer toutes les pages du répertoire d’un coup et même d’en mettre 2 par page parce que c’était hors de question d’avoir un format A4 pour moi. Je voulais un A5 que je trouve plus transportable et portable, surtout par Choupinette. Et puis je peux mémoriser mes paramètres d’impression, le luxe. Preview : je t’aime. ça c’est dit. Home Sweet Home….

Après que j’ai eu imprimé presque sans accros avec notre imprimante jet d’encre qui rame un peu, j’ai tout découpé. Puis je les ai mis par deux pages (A5, t’as suivi?) dans les plastiques de ma plastifieuse. Et j’ai fait ça 60 fois. Et après j’ai tout redécoupé pour avoir le petit liseré de plastique qui protège bien. Et puis après avec Choupinette, on est allées acheter une perforeuse. Comme il m’en fallait une là tout de suite maintenant-sinon-je-meurs-sur-le-champ, je suis revenue avec une 2 trous. Sauf que je voulais faire 5 trous par page sur du A5. Alors il ‘a fallu le faire en 3 fois sur les 120 pages. La joie. Heureusement que j’aime le travail manuel.

Bon ok, ça ne s’est pas vraiment passé comme ça, j’ai plutôt alterné impression, découpage plastification parce que sinon je pense que je n’aurais pas que pensé à me cogner la tête contre les murs : je l’aurais fait aussi. Par contre les trous je les ai fait en série et en me chantant, devine ? Je fais des trous, des petits trous…

Puis j’ai mis les serres-joints – ok je t’ai épargné deux ou trois plantages à devoir retirer les serres-joints parce que dans mon impatience, j’avais mis une page au mauvais endroit et/ou j’avais oublié de la faire passer dans le serre joins.

Bref, 3 Week-ends plus tard ( et oui, j’ai fait ça le WE parce que ben la semaine j’ai pas le temps)… Enfin, je n’ai pas fait ça 24/24 hein, plutôt genre 2h le matin et 2h l’après midi, ou je ne sais pas bien, c’était en pointillé genre, hop là j’ai 5 min, je me fait une petite plastification, deux minutes, hop un petit découpage etc. Ben oui parce que Choupinette ne se met pas en hibernation pour que tu puisses faire le PODD…

Le dernier dimanche j’ai failli péter un câble parce que ça prend des plombes la plastification et parce que moi et le découpage aux ciseaux ça fait 6 et encore : ma plastifieuse a un mastico (que je l’aime, que je l’aime, tellement qu’il ne coupe presque plus). Et pour couronner le tout y’avait des petits bouts de papier et de plastique découpés partout et Choupinette a bien aimé une ou deux pages qu’elle a mâchouillé au passage et qu’il a donc fallu refaire. Le pied.

Le PODD et moi : l’utilisation

Quand même, le lundi matin, j’étais très fière de mon PODD. Et du coup je commence à essayer de l’utiliser.

Sauf que le PODD et moi ça commence mal : je veux dire à Choupinette :

Tu as bien dormi ?

Et pour dire ça faut que j’aille jouer à la poupée. Heu, que j’aille aux pages de jeu à la poupée. D’entrée comme ça le matin c’est rude.

Commence ensuite une série de petites expériences subjectives. Je te raconte (à oui, j’ai oublié, on se tutoie maintenant parce que si t’es là, y’a des chances quand même qu’on se tutoie dans la vie, sinon le prend pas mal, c’est parce que ça fait style).

Je te fais un petit recueil en vrac des réactions de personnes plus ou moins naïves… Sur le thème d‘Une souris verte parce que j’ai développé une angoisse terrible sur cette chanson à cause de la fille sur Youtube qui fait des chansons signées et qui a dit que c’était une chanson de guerre, torture, à l’origine. Bref. Maintenant tu peux partager mes angoisses comme ça.

C’est parti.

Le PODD et mes collègues

Un petit PODD qui se baladait avec moi dans la ville, je le sors de mon cabas, je le montre à un collègue, mon collègue me dit « Ah t’as fait un PODD ». « Ca fait artisanal » (pour me venger j’ai pas mis le truc sous le C majuscule exprès pour te faire c…, si tu passes par là, collègue, ça t’apprendra à faire des allusions négatives en ce qui concerne mes compétences en découpage 😉

Ok, on a perdu la chanson, on recommence.

Le PODD et la crèche

Un petit PODD qui se baladait avec moi à la crèche, je le sors de mon cabas pour expliquer à Choupinette qu’on va mettre ses chaussures. Choupinette s’en fiche, ça la gonfle le PODD parce que maman prend des plombes pour aligner 3 mots. Elle regarde ailleurs. Mais oh, c’est pas grave, je parle dans le vide, je pense à Anne Sullivan qui signait sur les mains d’Helen Keller qui s’énervait de ces signes jusqu’à les comprendre… et le petit garçon assis à côté de Choupinette est fasciné.

5 minutes de cours PODD dans le hall de la crèche. La maman me demande si Choupinette va l’utiliser j’essaie de lui expliquer le bain de langage etc… Pas facile.

J’ai perdu la souris verte, je reprend.

Un petit PODD qui se promenait avec moi, je le sors de mon cabas pour dire à Choupinette que je m’en vais travailler et que je la laisse à la crèche. Les pros de la crèche rappliquent. Elles le trouvent trop chouette et trop bien. Je leur laisse pour la journée après des explications sommaires dans le brouhaha du matin, pas top. Mon mari est de perm ce jour là. Il me dit qu’il a expliqué aux filles mais ils étaient bloqués : ils ne trouvaient pas les listes et non : je ne les avais pas mises encore. Je reprend ma copie…

Avec une information importante : les détails comptent… et les gens veulent trouver leur mots. Collons des listes…

A la crèche avec les pros,. ça a amorcé quelque chose qu’on (je?) avait du mal à lancer, les pros me relancent pour qu’on fasse quelque chose de plus simple, on va faire des tableaux de langage contextuels du coup, un pour le repas, un pour le change, un pour la salle patouille, un pour les balades…. Promis, je te les mettrai, ça sera un autre post sur :

Mais m… p… c’est quoi ces bibliothèques de picto. qui ne sont pas vraiment libres ?

Promis je t’explique dans une autre post passionnant, tu verras, si si.

On continue…

Un petit PODD qui revenait à la crèche avec moi, je le sors de mon cabas, les enfants rappliquent… Les petits de la crèche sont fascinés par le PODD. Surtout mon chouchou. Je lui montre le PODD je lui dis des trucs avec. Et lui il m’apprend deux choses :

Au bout de 4 images que je lui dis pour qu’il choisisse, il ne m’écoute plus, il cherche quelque chose qu’il connaît

Je lui montre la famille de Choupinette en page 9A. Il me dit (reprendre la petite souris ici) : « Et Céleste elle est où ? » Je lui montre la caricature de Choupinette. Puis les pros de la crèche en 9c . Il me dit : « Et moi, je suis où ? »… J’avoue, j’ai pas fait les caricatures des 30 enfants de la crèche… ni les photos. Mais heureusement, j’ai fait les listes et lui il y est parce que je me rappelle bien de son prénom etc. Mais c’est juste un mot sur une page à part…

Oui mais je suis où moi ?

Tu ne veux pas que je te dessine un mouton plutôt?

Et puis dans la bataille de fabrication, j’ai perdu une de mes nièces en 9A alors va falloir refaire, sinon elle va être vexée. Ben oui, c’est ça aussi la CAA.

A l’heure du repas, je sors le PODD et là : grosse bagarre, ils le veulent tous… Hum… Faut un temps d’habituation.

Dans l’aprem, je sors le PODD et mon Chouchou revient :

Il est où le chat de Céleste ?

Je lui montre en faisant le chemin : dire qq chose -> Catégories -> Animaux

Et l’autre chat, il est où ?

Juste derrière. Ouf…

Le PODD et moi, et la famille

Bon alors pour la famille, le PODD c’est comme pour les pros. c’est trop compliqué. Pour eux, pour Choupinette, bref. Le problème c’est que mes explications convaincues sont compliquées aussi. La pragmatique et les actes de communication c’est pas des mots dans la langue de tous les jours. Et puis on croit ce qu’on voit et pour l’instant on n’a pas vu, à part les vidéos sur Youtube mais mon fils vous expliquerait : on met bien ce qu’on veut sur Youtube… Bref ça n’est pas simple. Il y a du boulot et les gens ne se rendent pas comptent du boulot. Il faut en plus qu’ils te fassent des réflexions cons sur les caricatures que tu t’es fait chier à faire pour les représenter et/ou qu’ils chialent parce que comme tu les vois tout les 36 du mois ben tu ne les as pas mis dans les 9 personnes que Choupinette vois le plus souvent…

Le PODD et moi et le CAMSP

Bon au CAMSP ils le connaissent le PODD juste on a bien ri en cherchant dormir et en le trouvant seulement dans jouer à la poupée… D’ailleurs les 5 pages de jouer à la poupée me paraissent plus adaptées à la vie de tout les jours de Choupinette que le reste, c’est de la provoc mais quand même… Une de orthophoniste me dit :

Au moins les routines…

Oui, je suis d’accord…

Ben oui parce que je sais bien qu’il faut de la conversation mais si tu prends 3h pour dire un truc que tu dis tout les jours et qui fonde ton interaction quotidienne avec tes proches, t’es mal barré.

Le PODD est nous et « la rue »

J’ai un peu baladé le PODD dans les lieux publics, genre Ikea. Les gens sont captés par ce petit livre plein d’images que je tourne en parlant à Choupinette.

Bref, j’ai fait un PODD, je pense qu’il faut que j’en refasse un à 9 cases mais je ne l’aime pas celui à 9 parce qu’il y a encore moins de mots et que le gros problème ça reste quand même de rester suspendu dans le vide au milieu de ta voix parce que tu ne trouve pas le mot… Ça manque d’assurance quoi. Comprend ça comme tu veux.

A suivre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s