Hey cowboy ! Et la danse (lutte) du sommeil

Cowboy de l’espace et équicie

Bon ok, quand on parle cheval, les indiens sont mieux vus que les cowboys. Mais Choupinette sur son dada à l’équicie samedi ressemblait plus à un cowboy qu’à un indien. La preuve en image :

Va falloir réviser la tenue vestimentaire et demander à Natasha de mettre des plumes sur les bombes ou de me les prêter pour que je les re-peigne, ou pas…

…parce que Cowboy ça me fait penser à des chansons que j’aime et plutôt zens que saignantes…

Bon, ok, c’est pas vraiment de Cowboy dont il s’agit ici mais plutôt de space Cowboy, le tout n’est pas réductible à ses parties dans les mots composés. Ça fait le sens.

Ok mais sinon, l’équicie c’est quoi ?

L’équicie n’est pas un truc de Cowboy spécialement (ni de space Cowboy, hein, même si parfois avec le manque de sommeil, je me dis… ;-)), c’est tout expliqué ici par Natasha alors je ne vais pas le refaire. En fait je n’avais pas trop regardé avant d’y aller, j’aime bien ne pas trop savoir où je vais. J’ai abandonné l’idée des bébés nageurs qui n’est pas très compatible avec les bronches de Choupinette et pour calmer ma frustration j’ai trouvé l’équicie. Je n’avais pas rêvé devoir Choupinette sur un cheval, j’avoue mais un peu quand même (j’ai lorgné les balades à poney tout l’été en me disant qu’elle était trop petite, ou pas…).

Ok, je ne rêve pas de chevauchées dans les grands espaces américains – ou pas d’ailleurs. De toute façon j’ai le dos pourri, c’est fini le dos des chevaux pour moi mais je rêve de plus en plus de retraite à brosser les chevaux à la retraite avec Choupinette.

J’espère qu’on va réussir à y emmener Choupinette régulièrement à l’équicie parce qu’elle a eu l’air de bien aimer ça. Le plus c’est Choupinette qui donne des coups de reins pour faire avancer le cheval quand il s’arrête. mdr. Elle le fait aussi sur le porteur moto du CAMSP ou la poussette mais la différence avec le cheval c’est que lui, il y met un sens sur les coup de reins et le bon en plus 😉

Et pourtant, ça n’était pas un super jour pour Choupinette qui a failli s’endormir sur le cheval à la fin car elle dort mal en ce moment. Dent qui sort, ou plutôt ne veut pas sortir ou qui n’en finit plus de sortir et puis quoi d’autre ? Aller savoir mais c’est 9h-2h petite fête et réveil à 4h et là rien à y faire : je ne me rendors pas, enfin moi si puisque c’est l’heure de la relève…

La danse (lutte) du sommeil

Hier, réveil à 2h et puis voilà… Rude

Aujourd’hui, 4h. Bon alors là, je lui dis « Choupinette, ça ne va pas du tout ». Mais elle ça va bien si, si. Sauf que y’a CAMSP le mardi matin avant la crèche et que hier, le CAMSP c’était « je suis fatiguée, je veux rien faire, je veux ma maman et je pleure ». Donc une sieste avant c’est bienvenu.

Mais Choupinette elle est comme les glycines. Ne t’impatiente pas, je vais tout t’expliquer et même vite pour une fois, je crois.

Alors Choupinette a du mal à s’endormir souvent et se réveille souvent parce que son cerveau n’arrive pas à « sortir » de son corps. Pourtant je lui dis  » petit cerveau, fout la paix à ma Doudou, fais tes connexions ».

Sauf qu’il ne m’écoute pas trop alors j’applique « la cognition ancrée » : je lui fais comprendre par l’extérieur. Comment ? En bloquant Choupinette contre moi pour dire à son cerveau que maintenant, ça suffit : on ne bouge plus, on dort.

Donc je calle ses jambes avec les miennes. Hou là là, elle n’aime pas ça. Elle commence par donner des coups partout pour se libérer. Pareil avec les bras, je la sert contre moi, ça ressemble à de la lutte un peu, je crois.

Quand Choupinette ne veut vraiment pas dormir, elle se met à m’engueuler et là je laisse tomber : ok va jouer. Mais quand elle est fatiguée et bien ça l’aide énormément. Petit à petit, son corps se détend, les mouvements deviennent des petits sursauts puis des soubresauts, d’abord dans ses jambes, puis dans ses bras. Et hop, elle s’endort. Un peu comme la glycine : elle jète ses branches partout et si elle ne trouve rien à quoi s’accrocher elle fane.

Sauf que moi je suis coincée. J’essaie de m’extraire doucement mais vu que souvent ça la réveille, je reste là, je bouge pas (référence à Melle K).

Voilà, c’est comme ça que j’explique au cerveau de Choupinette qu’il faut qu’il sorte de son corps pour la laisser dormir et s’occuper de faire des connexions. Ok, ça fait bien rire la neuropédiatre qui suggère de reprendre la mélatonine, mais c’est bien moins drôle. Je pense à acheter des vêtements lestés. Tu vas voir ce que tu vas voir UBE3A, si tu crois que tu vas te la couler douce parce que t’as décider de partir en vacances…

Ok, CQFD, c’est mon cerveau à moi qui sort de plus en plus de mon corps, mais je suis comme la glycine, je fane d’un côté, je repousse de l’autre, ne me demandez pas lequel et moi, je l’ai UBE3A, ah ah, enfin je crois 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s