2020, Odyssée de la marche… et du reste mais sur Terre, ou presque…

La marche c’est vraiment mon truc, les pieds sur terre un peu moins, sauf quand je marche, mais il ne sont que la moitié du temps sur terre dans ces moments là.

Et pourtant, il faut penser à tout en n’oubliant rien. Alors j’oublie les trucs qui servent – surtout quand j’arrête de marcher – comme par exemple, le coton, le liniment, la Flixotide, le thermomètre et parfois les vêtements, quand je ne me ramène pas à la crèche avec Choupinette les jours où elle n’est pas inscrite…

Bref, ça fait des WE pharmacie, magasins, braderie… Et des semaines « pardon, pardon, pardon »…

Mais comme ça, je me rappelle mieux des trucs qui ne servent pas comme par exemple, le fait qu’il y a environ 140 000 mots en français selon la base lexique.org mais que si on les réduit par homophones, il y en a plus que la moitié. C’est fou quand même ça, ça vaut bien d’oublier deux ou trois trucs qui servent – ou pas – mais c’est comme ça.

Avoir les pieds sur terre c’est vraiment nul comme expression, franchement… Ca me fait penser aux gens qui pensent que lire beaucoup ça fait que tu es bon en orthographe. En tout cas ça n’a jamais été mon cas, mes notes en dictée sont allées de 5 à 20 d’une semaine sur l’autre selon ma capacité à me concentrer sur ce que dictait le prof. Ca m’est arrivé d’oublier une phrase entière même dans une dictée, ou encore d’écrire Kant -> Quant dans une disserte de philo. Peut-être que je lisais trop et trop vite en fait.

Si je ne veux pas faire de fautes je suis obligée de me relire 5 fois et encore, c’est pas garantie souvent j’abdique, j’avoue. Bref.

Les homophones et moi c’est une longue histoire… Tellement que 2001 Odyssée de l’espace ou 2020 Odyssée de la marche, pour moi c’est pas pareil mais presque. Aussi parce que pour nous la conquête de la marche par Choupinette, ça revient à peu près à la conquête de l’espace par l’humanité et pire, car l’humanité a les Chinois, et il paraît qu’ils sont très doués pour l’espace. Ok, nous on a les kinés mais on partage nos doutes et, soyons positifs, nos joies de voir Choupinette progresser.

Oh dit C quoi, l’Odyssée de la marche et du reste ?

Donc, comme tous les mois de septembre, on a fait la rentrée, à la crèche, au CAMSP, chez la kiné etc. On a fait le projet pour l’année à venir (j’ai bien rempli ma copie) et le résumé c’est « 2020, Odyssée de la marche » (et du reste).

Alors pendant que certains travailleront à re-marcher sur la Lune, les Chinois surtout, nous on travaillera à marcher sur Terre, et avec une démarche qui surement vaudra celle de ceux qui marcheront peut-être sur la Lune, mais sans la combinaison, et avec les pieds sur la terre (enfin, on va essayer) et l’un après l’autre, c’est ça la subtilité qui fait que ça devient une odyssée.

En parallèle, on continuera à pratiquer l’apprentissage sans imitation, surtout de la communication et du reste. C’est quoi l’apprentissage sans imitation ? Tout un programme…

Au passage, je vais faire une petite crise de la terminologie comme je me sens obligée de les faire pour préserver mon identité, surtout le dimanche matin quand on est supposé penser à autre chose (c’est quoi « autre chose » auquel il faut penser le dimanche matin ?).

Moi le dimanche et la semaine, je pense DI (déficience intellectuelle, à défaut « de penser que » comme dirait Gainsbourg, ce qui prend tout son sens quand on découvre dans lexique.org que je=jeu ou de=deux… Il y a des contrastes phonétiques qui n’existent pas ou plus dans certaines régions de France et/ou chez les jeunes, profitons en : ça préserve des ambiguïtés intéressantes (un peu comme cette phrase) et surtout ça limite le nombre de mots puisque est=ait=et=eh=hé=ais=es=ai=aie=aient=aies=es=hais=hait=haie=haie ou encore c’est=sait=sait=ses=ces.

Bref, tout ça pour dire quoi en fait ?

Ben d’abord qu’on est passé au deuxième point :

2020 odyssée de la CAA ou pourquoi je passe de la marche aux homophones

Ensuite, ça veut dire que c’est peut-être pas trop la peine de s’emmerder avec des contrastes phonétiques qui ne se distinguent plus à l’oral au quotidien si on veut faire un outil pour parler.

Pour vous en convaincre je vous laisse en contemplation avec le clavier du synthé 5 qui fait de la synthèse à partir des phonèmes de la langue (http://www.synthe-aria.com/synthe5/).

Oui, la CAA n’est peut-être pas le bon domaine pour préserver la langue française et le bon usage grammatical de la langue. Un peu comme le texto ou le chat.

C ki ? Tqt ? T ou ? etc.

Je suis fascinée par les textos de mon fils qui a lu plein de livres jusqu’à l’adolescence et qui écrivait très bien, enfin sauf pour l’orthographe. Il faisait tellement de fautes que quand on est arrivé au Québec, ils m’ont demandé si il n’avait pas un problème… Genre dyslexie ou autre. Heu… non : il est super bon en maths (oui c’est ironique).

Ca me fait toujours penser aux Mots de Sartres :

Le lapen çovache ême le ten

Ok il était petit, Sartres quand il a écrit ça.

Est-ce que je suis en train de dire que l’orthographe ne sert à rien ? Non, bien sur, pas la peine de se péter le dos au plafond, je redis juste d’une autre manière que l’oral n’est pas l’écrit et que si Sartres a commencé en écrivant « le lapin çovache même le ten », ça me va si ma Choupinette dit « je C pas », « il on quoi » ou « y a 1 ver dent le ver ver », je m’en fiche en fait.

La seule chose qui me chagrine [attention, c’est le passage recherche du post] c’est qu’il y a rien moins de sur que les homophones soient une même représentation phonémique dans le cerveau des gens, surtout pour moi qui suis « exemplariste ». Alors j’ai passé une partie de ma semaine à lire des articles de psycholinguistique sur les représentations des homophones dans le cerveau, ce qui tombe assez bien vu que c’est pas mal ce qui m’intéresse en recherche fondamentale. Parfois les boucles se bouclent. Le problème c’est que du coup elles se mettent à tourner sur elles-même et à creuser des scions dans lesquelles viennent s’amasser des unités temps qui du coup se perdent en sédiment.

Un peu comme moi et vous si vous en êtes arrivés là : refaites un tour ou sortez de cette boucle pour éviter de sédimenter.

L’écrit c’est un peu à l’oral ce que la pornographie est à l’amour : ça te modifie les représentations de la langue (ah ah ah, je deviens grivoise, en plus de ne pas être claire, le dimanche c’est permis et puis le ciel ne s’est pas éclairci, je ne vois pas pourquoi moi je devrais).

Bon maintenant que je me suis mise à dos tous les profs de français, moi qui suis malgré tout une grande amoureuse de la lecture et de l’écriture, et défenseuse de leur acquisition chez les personnes avec une DI, et bien je vais en revenir à ce point précisément puisque c’est sur lui que portait ma petite crise de la terminologie et oui : faut suivre….

Et donc, le dimanche, comme en semaine, je pense DI et plus j’y pense et plus je me dis que c’est un scandal de classer des gens en déficients intellectuels. Les nouvelles classifications sont sensées pointer vers les capacités d’adaptation et d’apprentissage.

Tremblez braves gens, beaucoup d’entre nous vont se retrouver sur le même continuum. Parce qu’au final, c’est assez « facile » de s’adapter à un monde qui est fait (plus ou moins) « pour nous ». Quand on sort de nos clous (cf. qu’on doit utiliser la CAA par exemple, si tu sais toujours pas ce que c’est, désolée, je ne peux plus rien pour toi, faut tout relire depuis le début ;-)) – ben on se rend compte qu’en fait on n’a pas non plus des capacités d’adaptation extra-ordinaires comme « nos » enfants supposés ne pas en avoir. Tout est une question de point de vue.

Mais on est en 2020 bientôt et « on » n’a toujours pas remarché sur la Lune… Et en plus, j’ai perdu le fil, j’ai pas eu le goût de me canaliser, j’avais envie d’errer un peu.

Et j’ai épuisé mon temps dans les détours, mais c’est de la faute à l’Odyssée, de l’espace, je me suis sentie obligée de faire un post un peu mystérieux en hommage à Stanley Kubrick ou pas…

Hum… Je sais pas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s