Brève de tram

Je pense que ce post est fortement influencé par la relecture à dose homéopathique d’Americana que je m’offre en ce moment. Ce que l’héroïne relève sur sa condition d’africaine aux US se transpose dans une certaine mesure à ce que vivent les personnes en situation de handicap, ou pire, celles qui cumulent les deux : le handicap ET l’appartenance à un groupe stigmatisé.

41UYqn1OK1L._AC_SY400_.jpg

Donc ce matin montent à l’avant du tram une dame manifestement rom poussant dans un fauteuil roulant un monsieur tout aussi rom qu’elle et avec un handicap physique assez lourd, mais manifestement avec toutes ses capacités intellectuelles.

A la montée, ils se font agressés par une dame un peu âgée qui n’a pas envie de se bouger pour les laisser monter : les chariots c’est pas à l’avant du tram !

Bon. Ça arrive.

Mais deux arrêts plus loin alors qu’ils se préparent à sortir, le chauffeur du tram sort et dit :

« Les fauteuils c’est à l’arrière ! »

Et le monsieur dans le fauteuil aussi ou juste le fauteuil ? – J’ai eu envie de lui demander mais il n’avait pas l’air très réceptif. 

Parfois je me dis.. . Non rien : il ne faut pas souhaiter du mal aux gens. Pas forcément parce que c’est mal mais juste parce que ça ne fait pas plus de bien à ceux qui en ont besoin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s