On n’arrête pas le progrès

Se mettre le cerveau au frais

Les jours passent et ne se ressemblent pas toujours. Être(*) capable d’apprécier l’inattendu fait moyen partie du diktat de la prévision de notre société. Je suis toujours impressionnée par la capacité qu’on a à se plaindre des erreurs de prévision de la météo par exemple. Peut-être qu’on pourrait aussi apprécier l’imprévu et en rire, comme semblent le faire les Groenlandais (et pas les Gros Landais, comme me dirait mon mari parce qu’il parait que je dis le Gros Land).

C’est en tout cas ce que Flemming Jensen dit dans son roman Imaqa, une aventure au Groenland – si je m’en souviens bien (https://www.babelio.com/livres/Jensen-Imaqa–Une-aventure-au-Groenland/375372) et qui m’a probablement le plus marqué dans ce livre : il existe une manière positive de voir l’imprévu, sans que le monde intérieur s’écroule, et même quand ça implique des choses considérées comme très graves et pas drôles du tout, comme la mort accidentelle de quelqu’un par exemple. En même temps, quand on vit au Groenland, je ne vois pas bien comment on s’en sort autrement ou alors, on fini comme le Coq d’Alexandre dans les La vierge froide et autres Racontars.

Ok, vous avez de quoi lire pour le WE de Pâques, si vous ne les avez pas encore lus. Ou alors attendez la canicule, ça saura vous la faire apprécier.

Screen Shot 2019-04-19 at 08.52.59.png

Bon, c’est encore moyen dans mes cordes, j’avoue (puisqu’on est à l’époque des aveux) : je Screen Shot 2019-04-19 at 11.02.50suis une « control freak ». Mais ça m’inspire pas mal quand même, au moins en théorie, reste à trouver le moyen de l’expirer.

Ce qui m’a rappelé ce bouquin c’est une blague de ma soeur qui me suggérait de mettre mon cerveau dans le congélateur histoire qu’il se repose un peu ;-). Ah si seulement…

Et Céleste continue de tourner avec la Terre

En attendant, Céleste progresse et s’en fiche pas mal de toutes ces questions qui pullulent dans ma tête, enfin, sauf quand je ne suis pas assez attentive à elle, là ça la gonfle.

Tu te déplaceras et en voyant

D’abord elle rampe comme un GI. On l’appelle GI-Jo d’ailleurs. En alternant bien les bras et les jambes. Tout bien coordonné, elle file comme une flèche dans tout l’appartement ou dans la maison de tata. Elle essaie aussi de lever les fesses et s’appuie sur les genoux, pas encore bien sur les mains, mais sa kiné pense qu’elle n’est pas loin du 4 pattes. Et puis elle a des lunettes depuis une semaine et ça lui change la vie : elle « court » après le chat qu’elle peut repérer de loin. On pensait que ça allait être impossible de lui faire garder sur le nez et bien pas du tout, elle les a adoptées quasi immédiatement.

Tu t’assoiras

Ensuite, Céleste s’assoit toute seule : elle se met à 4 pattes et pousse sur ses mains et hop, la voilà assise. Sa kiné dit que c’est une manière très académique de faire et elle l’a trouvée toute seule, si, si. On était plutôt parti pour lui apprendre à s’assoir en se redressant sur le côté en poussant sur une main mais elle, elle a trouvé comment faire mieux. Et ça change tout : elle se déplace, hop elle s’assoit, elle fouille dans ses caisses à jouets et hop, elle repart. Du coup elle peut rester presque 1h à jouer toute seule et elle met un joyeux bordel (pas négligé comme celui que je mets moi ;-).

Tu communiqueras

Céleste utilise l’Ipad pour « parler » de manière sporadique et non prédictible (c’est en ça aussi que c’est inspirant le Groenland quand on a un enfant extra-ordinnaire). Enfin, à table, elle dit « encore »-« manger » de manière bien adaptée et assez systématique. Mais l’autre matin, on se lève, je lui pose l’Ipad et là j’entend « manger, biberon ». Est-ce que c’était le hasard ?  Mon mari dit « c’est normal, c’est les touches sur lesquelles elle appuie le plus ». Heu… Ok, mais c’est pas comme ça que ça commence le langage ? Elle aurait aussi pu appuyer sur « jouer » : le bouton est proche de « manger ». Bon, ça c’est pour l’Ipad mais en parallèle, elle communique beaucoup plus et mieux.

Screen Shot 2019-04-19 at 09.42.40.png

Elle vient me voir si je lui dis « viens faire un bisou à maman » (c’est madame bisous/câlins, Céleste). Elle tend les bras en râlant pour qu’on la prenne dans les bras. Elle râle si on la met dans la poussette et que ça n’avance pas tout de suite-maintenant (elle me ressemble tellement ;-)). Et puis elle me prend la main quand je lui donne à manger histoire de bien me dire attention, tu ne vas pas faire autre chose hein, je te connais, avec tes sabotages etc.

Elle pleure si on la laisse avec des gens qu’elle ne connaît pas bien ou qu’elle croit qu’on va la laisser. Par exemple hier on est allé faire un scanner des poumons. Elle était très intriguée par le bruit de la machine et plutôt rassurée, je lui tenais les mains, je lui parlais, etc. Après le scanner, le médecin vient me parler et du coup je ne regarde plus Céleste et là : crise de pleurs, gros stress. Les résultats du scanner ? On attende de voir la pneumo la semaine prochaine.

On a aussi droit à la crise si on lui dit qu’on amène le biberon, qu’on l’installe mais qu’il n’arrive pas tout de suite – maintenant, ou si on passe à côté d’elle sans la prendre dans les bras alors qu’elle nous a manifesté qu’elle voulait qu’on s’intéresse à elle. Bref. Tout ça pour dire qu’elle communique 😉

Et toi, toi, tu fais quoi ? Toi ?

Moi aussi, je progresse, enfin je crois. C’est tout ;-).

 

(*) spéciale dédicace à IonIon et Didier, j’ai mis l’accent sur la majuscule 😉

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s