Tranches de vie quotidienne : Ba et « là où tu ne veux pas aller »

Je suis en plein travaux au travail et à la maison… Du coup je n’ai pas beaucoup de temps. J’ai surtout un post sur Vygotsky à finaliser, j’espère y arriver ce WE. Notre Céleste dort mieux, elle fait des nuits de 21h à 5/6h (bon ok, on dort à côté d’elle, ce qui nous permet aussi de voir à quel point ses nuits sont agitées…)

Mais je voulais parler de deux choses rapidement :

Céleste a dit « BA »

Ce matin, petit déjeuner chez des copains avec Tata de Paris.

Et oui : Tata d’ici a pris des vacances au ski (et oui même les Tatas-Nounous ont le droit à des vacances, même si je suis sure qu’elle aurait bien amené sa Céleste avec elle 😉 En tout cas, on aurait bien aimé monter là-haut mais depuis le SRA et bien aller à plus de 1500/2000 m ça n’est pas d’actualité…

Bref, donc petit dej avec les meilleurs croissants de la ville à défaut de la neige. Et là, je montre comment j’apprend le « frame » à tata-de-Paris en faisant des babababa à Céleste qui adore ça, elle m’attrape même la bouche des fois. Et là !! Là !!! Incroyable :

Elle se concentre et sous nos yeux ébahis elle fait : « ba »

Oui, volontairement…

Ok, ça lui a demandé un effort de folie mais elle l’a fait!!!

Ok, ça ne veut pas dire qu’elle articulera « maman », « papa » mais ça confirme que le contrôle de ses articulateurs progresse. Elle baragouine des « le », « na » des fois « de » vraiment pas volontairement mais ça montre qu’elle a un meilleur contrôle de sa langue et de ses lèvres.

Si probablement ça ne sera pas suffisant pour parler, ça va l’aider à faire un autre truc important : MANGER !

La garde à domicile et « là où tu ne veux pas aller »

Comme Tata de Paris est arrivée hier et que Tata d’ici est au ski et que Tata de Savoie travaille et que Mémé doit rester chez elle pour que Gwendo vaque à ses activités quotidiennes, et bien on a fait appel à une garde à domicile pour la première fois hier matin.

Est arrivée une charmante dame avec l’accent du sud.

Quand je suis rentrée 2h30 plus tard, elle a dit que ça c’était trop bien passé, que Céleste c’était Madame bisous-câlins, qu’elle n’avait pas arrêté de baraguiner et de ramper dans tous les sens, qu’elle avait mangé trop bien etc.

Céleste voulait repartir avec la dame – bon signe.

Et la dame lui dit

Oh tu sais, là où je vais, tu ne veux pas venir

Comme je suis une grande curieuse je lui demande :

Mais vous allez où ?

Elle avait l’air vraiment grave et de ne pas avoir envie d’y aller…

Et bien elle allait garder un jeune garçon avec un trouble autistique qui est violent et dont la mère ne sait plus quoi faire et qui va entrer en internat en IME.

Alors je lui demande comment elle va faire pour le gérer toute seule.

Elle n’y va pas seule : ils sont deux sur « l’opération ».

Ca m’a mis un coup, pour les parents, pour l’enfant,…

Bref, pour elle Céleste c’était « les vacances ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s