Vygotsky, un petit passage dont je veux garder la trace

Screen Shot 2019-02-20 at 13.24.06 Page 189-190. A propos des enfants avec surdité, Vygotsky dit – je mets un peu de contexte au début :

Si nos exigences sont plus grandes, ce qui est le cas chez nous, si nous fixons comme but que l’enfant sourd(-muet) se rapproche au maximum de l’enfant normal, qu’il parvienne à être valorisé à tout point de vue à l’exception de l’ouïe, si nous voulons que l’école pour enfants sourds(-muets) se rapproche au maximum de l’école régulière, nous découvrirons alors qu’il existe une grave dysharmonie entre le développement du langage et le développement général de l’enfant sourd(-muet).

Ce cercle vicieux se referme complètement quand entre en scène un troisième et dernier facteur, à savoir, la séparation de l’enfant sourd(-muet) de la collectivité, l’enfermement des enfants sourds(-muets) dans leur propre milieu, la difficulté dans la prise de contact et la collaboration des personnes qui entendent. Ce cercle est constitué des trois facteurs mutuellement liés. L’éducation sociale s’arrête devant le langage insuffisamment développé, le langage insuffisamment développé entraîne la séparation de la collectivité, et la séparation de la collectivité freine en même temps l’éducation sociale et le développement du langage.

Mais surtout, surtout, plus loin (c’est moi qui ait mis les passage en gras ci-dessus et ci-dessous) :

Cette voie à notre avis, nous suggère que le développement de l’enfant sourd(-muet), et jusqu’à un certain point de l’enfant normal, doit passer par la polyglosie, c’est-à-dire par la multiplication des formes de développement du langage des enfants sourds(-muets).

Que dire de plus ? Que ça s’appliquent pour tous les enfants qui ont un problème avec la parole ? Y compris ceux avec une déficience intellectuelle… Et donc les IME etc.

Bon j’arrête, je vais m’énerver de nouveau.

Ca m’a rappelé ça :

3 commentaires sur “Vygotsky, un petit passage dont je veux garder la trace

  1. Cela me semble tellement évident….
    Intégrer l’enfant quelque soit son handicap,le plus possible dans un milieu dit » normal »(je suis désolée mais je me pose beaucoup de questions sur la normalité !Le handicap n ‘étant pas forcément visible…!!!😁)passe par la sociabilisation et donc la communication.
    Le handicap fait encore peur,moins qu’avant mais encore ….Et dans notre société de normalités,il faut faire évoluer les mentalités vis à vis du regard du handicap et de la différence pour que le quotidien des handicapés en général change.Beaucoup sont tentés de penser que certains handicapés ne comprennent pas donc qu ils ne communiqueront pas.En observant des vidéos le contraire nous est prouvé!
    La communication est essentielle à l’étre humain…Alors peu importe le moyen :la parole,les signes,le tam tam😁 ,le pood… L’ ‘ipad!!!!
    Tata te dit: »on va y arriver Céleste😉 »!

    J'aime

Répondre à pascaleaufauvre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s